Café Bras Restaurant - Musée Soulages

La famille Bras

La cuisine est une histoire de famille chez les Bras, qui se conte sur trois générations déjà. Initié par sa mère, Michel Bras a su transmettre sa passion à son fils Sébastien qui cultive aujourd’hui ce talent familial.

La famille Bras L’initiation à la cuisine une mère qui «faisait bon»

initiation-cuisine-1

« Mémé Bras » a fait l’acquisition la première d’un modeste restaurant ouvrier à Laguiole en 1965. Une mère qui « faisait bon », offrant « une cuisine ménagère goûteuse » de l’aveu de son fils, Michel. Une initiation précoce pour cet autodidacte, très tôt aux fourneaux pour aider sa mère. Une nécessité au départ, plus tard devenue le fil conducteur d’une vie pour Michel Bras, guidé autant par son sens de la contemplation et son désir sans fin d’expérimentation que par sa passion pour la photo et la création.


Points de suspensions
  • initiation-cuisine-1
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

La famille Bras 3 étoiles au sommet d'une colline et sur une île

Bras_Suquet_1

Avec son épouse Gi, Michel Bras reprend le restaurant maternel Lou Mazuc, à Laguiole, traçant ainsi sa propre voie vers une cuisine, épurée, audacieuse, sincère, tournée vers la nature et l’Aubrac, avec cette envie d’en faire partager une vision contemporaine. Il installe en 1992 le restaurant Le Suquet au sommet d’une colline dominant Laguiole et décroche sa troisième étoile au guide Michelin en 1999. Une reconnaissance de ce qui est devenu une « expression Bras » si unique, poursuivie aujourd’hui par son fils Sébastien, accompagné de sa femme Véronique, qui continuent à cultiver ce talent familial en puisant dans cette terre d’Aveyron. Ils ont su le faire voyager avec la même réussite, jusqu’à Toya, sur l’île d’Hokkaido, au Japon.


Points de suspensions
  • Bras_Suquet_1
  • Bras_suquet_2
  • Bras_suquet_2
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

La famille Bras «Croquer du Bras» à Millau

croquer-bras-1

La création de l’aire de Millau, qui offre un panorama incroyable sur l’ouvrage d’art qui traverse la vallée du Tarn, est l’occasion pour Michel Bras de faire « goûter l’Aveyron » en imaginant une autre façon de cuisiner et de proposer une nourriture simple, surprenante dans sa forme, mais réjouissante par ses goûts. Il crée à cette occasion les capucins. Une galette en forme de cône, à base de farine de sarrasin et de froment, à la fois croustillante et moelleuse, cuite sur l’instant et garnie des produits locaux choisis et cuisinés selon les recettes de Michel et Sébastien. Les premiers capucins sont servis en 2008 dans ce lieu, installé et géré par André Bras.

Michel et Sébastien associent cette fois Christophe Chaillou à cette étape de leur voyage familial et culinaire et posent leur piano à Rodez, au Musée Soulages, pour une nouvelle partition du goût.


Points de suspensions
  • croquer-bras-1
  • croquer-bras-3
  • Partager la page sur les réseaux sociaux