Café Bras Restaurant - Musée Soulages

Un Lieu

Michel Bras a souhaité le Café Bras comme un prolongement naturel du Musée Soulages et un espace ouvert sur la ville. Il a conçu un lieu où lumière, matière et espace ont mérité toutes les attentions. Deux espaces distincts, le côté comptoir pour une cuisine sur le pouce, ou le restaurant pour un repas unique chaque jour, y combleront toutes les envies.

Un lieu Le Café Bras au cœur du musée Soulages

Cathedrale_rodez

Le musée Soulages recèle en son cœur le Café Bras, conçu par Michel Bras, autre personnalité forte de l’Aveyron.
Un lieu tourné vers l’intérieur du Musée pour accueillir et surprendre ses visiteurs en espérant prolonger leurs émotions. Mais aussi un espace résolument ouvert sur la ville de Rodez et ses habitants. Le cuisinier l’a imaginé comme « un lieu habité par le souffle de la famille Bras, avec une véritable identité, riche de notre savoir-être et de notre savoir-faire ». « Un lieu ou l’accueil sera une des priorités. Point de politesse de convenance, mais un accueil que l’on ressent dans le sourire, dans les yeux et dans les gestes. » Avec une ambition : faire du Café Bras un espace vivant, de rencontre, animé comme un café de village d’antan. 


Points de suspensions
  • Cathedrale_rodez
  • Archi_museeSoulages
  • Comptoir_terrasse
  • coeur-musée-1
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

Un lieu Le côté comptoir et le restaurant

café-bras-deux-espaces-4

Ce vaste lieu de 500 m2 peut accueillir près d’une centaine de convives dans deux endroits distincts.
Côté comptoir, Michel Bras nous livre une carte créative, inspirée par des plats attachés à l’identité de l’Aveyron, pour manger sur le pouce, sans réservation. Des attentions gourmandes qui rythment la journée, depuis l’en-cas du matin jusqu’au goûter, sans oublier le déjeuner.
Le Restaurant offre quant à lui une cuisine de l’instant, contemporaine, qui évoluera chaque jour au gré des humeurs du marché et des chefs, proposant un unique menu du midi qui se décline autour d’une entrée du jour, d’un plat du jour (au choix) et d’un dessert (au choix), pour réconforter toutes les envies et prendre son temps.


Points de suspensions
  • café-bras-deux-espaces-4
  • café-bras-deux-espaces-1
  • café-bras-deux-espaces-2
  • café-bras-deux-espaces-3
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

Un lieu Soulages, Bras : 2 hommes, 1 rencontre

bras-soulages-1

Le Café Bras au sein du Musée Soulages est le reflet de la proximité entre deux hommes qui partagent, au-delà d’un parcours d’exception, une profonde fascination pour leur pays natal, l’Aveyron. Habités par ses paysages captivants, ses déserts, l’eau, le ciel, les vents, la pierre, ces deux esprits contemplatifs y ont puisé leur inspiration et la force de leur création. L’un en transformant la lumière en subtile matière, l’autre en inventant une cuisine sans inutiles manières, une cuisine de l’essentiel, nourrie de respect pour la nature. 

C’est d’ailleurs en se référant à une citation de Pierre Soulages que Michel Bras aime résumer son travail : « Plus les moyens sont limités plus l’expression est forte. » Comme une évidence, les chemins de ces deux destins qui subliment la lumière de leurs cieux, mais fuient celle des mondanités, devaient se croiser. Ils ont tissé une relation faite de complicité, de respect et d’émotions. Pierre Soulages décrit Michel Bras comme celui qui « a l’art de sublimer les saveurs naturelles les plus subtiles en les élevant au-dessus. » Et Michel Bras de répondre : « Ce qui me pénètre au plus profond de mon être, est la vie que les toiles de Pierre Soulages nous offrent. À une période où le futile envahit notre quotidien, l’art de Soulages devrait nous interroger sur le sens que nous donnons au monde. Je suis un artisan, lui est un artiste. Je le rejoins sur le regard qui vise l’essentiel. »


Points de suspensions
  • bras-soulages-1
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

Un lieu Un prolongement architectural du musée

prolongement-musée-2

Michel Bras a souhaité le Café Bras comme un prolongement naturel du musée Soulages. Il a conçu, en s’appuyant sur Rafael, Carme, Ramon de la même agence d’architecture RCR, accompagnés par Gilles, un lieu où lumière, matière et espace, « tous ces éléments qui conduisent notre quotidien là-haut sur le plateau d’Aubrac » ont mérité toutes les attentions.
Derrière les parois d’acier Corten, se cache l’entrée extérieure. Après avoir foulé de larges lattes de métal et suivi un chemin en caillebotis entouré d’eau, la pièce dévoile un cadrage du paysage, tamisé par de la tôle perforée. L’effet est troublant et séduisant : une photo, graphique, constituée de milliers de points lumineux, porte un regard inédit sur le Foirail de Rodez d’un côté et de l’autre sur la nature qui s’étire jusqu’à l’horizon.


Points de suspensions
  • prolongement-musée-2
  • prolongement-musée-3
  • prolongement-musée-4
  • Partager la page sur les réseaux sociaux

Un lieu Le Café Bras dans le détail

détail-café-bras-1

Chaque détail compte, fidèle à l’expression Bras. Tout a été dessiné avec soin et dessein. Les matériaux ont été choisis pour leur caractère. Les sols sont recouverts de lourdes plaques d’acier et semblent prolongés par des sièges de métal plié et de cuir coloré. Tout comme les sets de tables, eux aussi d’un cuir brut. Le service en porcelaine joue la simplicité et l’évidence. Les couverts du Restaurant, patinés pour un effet mine de plomb, paraissent avoir vécu mille vies. Quant au couteau, un objet cher aux Aveyronnais, fabriqué par Les Forges de Laguiole, il est inspiré des belles brosses, aux manches de bois sertis par un anneau de laiton, que l’on peut retrouver dans l’atelier de Pierre Soulages. Un objet simple comme un trait de pinceau.


Points de suspensions
  • détail-café-bras-1
  • détail-café-bras-2
  • détail-café-bras-3
  • détail-café-bras-4
  • Partager la page sur les réseaux sociaux